>  Activités  >  Environnement  >  Natura 2000 Roches de Penmarc'h  >  Infos  >  Le site « Roches de Penmarch »

Infos

Le site « Roches de Penmarch »

phare.jpg

Un site pilote

Le site Roches de Penmarch est le premier site Natura 2000 strictement marin à être créé et lancé en France, la plupart des autres sites résultant d’une extension en mer de leur périmètre terrestre.

Directive "Habitat" des Roches de Penmarch

Directive "Oiseaux" des Roches de Penmarch

C’est également le premier site dont la mise en œuvre est confiée à une structure professionnelle des pêches, en l’occurrence le Comité Régional des Pêches de Bretagne, en collaboration avec le Comité Local des Pêches du Guilvinec. En effet, les structures professionnelles des pêches bretonnes ont su démontrer depuis des années leur capacité à gérer durablement les zones côtières que ce soit à travers leur très forte implication dans le Parc Naturel Marin d’Iroise, la gestion des licences de pêche ou la mise en place de cantonnements ou périodes de repos biologique.

Ce site constitue donc une zone pilote, dont les travaux et réflexions permettront bientôt un retour d’expérience pour les autres opérateurs.

Une zone de transition particulièrement riche

Le site des Roches de Penmarch s’étend sur près de 45 000 ha, dont les limites ouest et sud se trouvent respectivement entre 7 et 11 milles nautiques de la côte et sur une profondeur maximale de 90 m.

Il forme, avec les sites Natura 2000 des Glénan et dunes de Trévignon (dont le périmètre a été étendu en mer), un vaste ensemble cohérent.

Cartes ZPS et carte ZSC des sites Roches de Penmarch / Glénan / Trévignon

Les sites Natura 2000 sont sélectionnés sur une base scientifique, pour laquelle le Muséum National d’Histoire Naturelle est le référent.

Pour le site Roches de Penmarch, les habitats ayant motivé la désignation sont :

- les récifs,

- les bancs de sable à faible couverture permanente d’eau marine,

- les replats boueux ou sableux exondés à marée basse,

- les grandes criques et baies peu profondes.

Diverses espèces inscrites à l’annexe 2 de la directive Habitat ou sur la liste de la Convention OSPAR, ont également motivé la désignation du site :

- le grand dauphin - le phoque gris - le pourpre petite pierre - le marsouin commun - le requin pèlerin - l’hippocampe à bec long et à museau court - la tortue Luth. Liste complète et détails (DIREN Habitats).

Au titre de la directive Oiseaux, de nombreuses espèces ont justifié la désignation du site, parmi lesquelles le fou de bassan, le puffin des Baléares et le puffin des anglais, le plongeon arctique et le plongeon imbrin, la sterne caugek, l’océanite tempête, etc. Liste complète et détails (DIREN Oiseaux).

 

De manière générale, la biodiversité subtidale (environnement peu profond) de ce secteur est particulièrement riche, ce qui permet le développement d’une ressource halieutique côtière, qui est une des sources de l’économie locale sur le plan historique. Le vaste platier rocheux de Penmarch est d’une exceptionnelle richesse, ses champs de blocs et ses forêts de laminaires offrant une multitude de niches écologiques pour de nombreuses espèces.

 

Par ailleurs, le site Roches de Penmarch est très intéressant car c’est une zone de « transition entre les eaux claires, homogènes et froides de l’Iroise et les eaux plus turbides, stratifiées et donc plus chaudes de Bretagne sud. En terme de fonctionnalité, cette zone intermédiaire a donc un intérêt majeur dans la répartition des espèces nordiques méridionales et en terme de compétition spatiale notamment (cas des laminaires) ». Ainsi, dans le contexte actuel de changement climatique, ce site constitue donc un enjeu fort pour le suivi de la remontée vers le nord d’un certain nombre d’espèces.

Contenu et étapes de la mission Natura 2000

Financée par la Direction Régionale de l’Environnement, une chargée de mission a été recrutée par le Comité Régional des Pêches animer la démarche, Sophie Lecerf, basée dans les locaux du CDPMEM 29 à Ergué Gabéric.

Elle est chargée de réaliser un plan de gestion concertée de la zone, appelé dans la réglementation Document d’Objectifs (DOCOB), en suivant plusieurs étapes :

- la réalisation d’un état des lieux écologique du site, ainsi que d’un diagnostic des usages et activités exercés sur le site (pêche, plaisance, nautisme, clapage, transport, etc.), et l’évaluation de leurs effets sur l’état de conservation des espèces et habitats,

- la mise en place de groupes de travail thématiques et plus largement d’un processus de concertation,

- la définition d’objectifs de gestion durable, déclinés en mesures de gestion contractuelles pour l’essentiel (charte, volontariat). Exemples : préservation des champs d’algues en s’intéressant aux techniques de récolte, gestion des activités nautiques, suivi de la qualité de l’eau, développement de suivis scientifiques, actions de sensibilisation et d’information,

- le suivi des évaluations d’incidences qui sont obligatoires pour tout projet significatif qui voudrait voir le jour sur la zone (ex : clapage, éoliennes…).

Pour réaliser ce travail, la chargée de mission s’appuie sur des groupes de travail thématiques qu’elle anime et présente ensuite l’ensemble des travaux au Comité de pilotage qui valide ou non les propositions.

Présidé par le Préfet maritime de l’Atlantique, le Comité de pilotage est une instance de concertation constituée de représentants de l’Etat, des collectivités territoriales, des socioprofessionnels et des usagers ainsi que des organismes experts et des associations.

Arrêté n° 2009/48 du 6 juillet 2009 portant désignation des comités de pilotage

Démarrée à la mi-août 2009, le document d’objectifs Natura 2000 du site des Roches de Penmarc’h a été approuvé officiellement le 19 mai dernier par le préfet maritime de l’Atlantique, dans le cadre d’un arrêté. Le site est désormais en phase d’animation. Les Tomes 1 et 2 sont téléchargeables en cliquant sur les liens ci-dessous.

 

Le milieu marin étant complexe et d’investigation scientifique relativement récente, nous disposons pour l’instant de très peu de données sur la zone. Consciente de ces lacunes, l’Agence des Aires Marines Protégées qui vient en appui technique au réseau Natura 2000 en mer, a lancé un vaste programme d’acquisition des connaissances pour cartographier les espèces et les habitats sur les sites Natura 2000, à l’échelle des trois façades maritimes. Le site Roches de Penmarch étant le premier à s’être lancé, il est jugé comme prioritaire et les premières campagnes d’acquisition devraient commencer cet été.

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique