>  Activités  >  Pêche à pied  >  Programme Biomasse Algues - 2016-2019

Programme Biomasse Algues - 2016-2019

Biomasse Algues est un programme porté par le CRPMEM de Bretagne visant à évaluer la biomasse exploitable d'algues de rive sur la région.

dsc_7951_gf.jpg

En 2015, la France a produit 72 000 tonnes de macro-algues (90 % en Bretagne), pour des usages de plus en plus variés. C’est le 9ème pays producteur d’algues dans le monde (récolte et importation confondues), soit le 2ème pays européen après la Norvège. La majorité de la production algale provient du milieu naturel : elle est récoltée en mer à l’aide de navires ou à pied sur l’estran. Au total, l’exploitation des algues pourvoit plus de 2 500 emplois, avec près de 80 entreprises de transformation et de commercialisation, dont la moitié installée dans le Finistère Nord, pour une valeur estimée à 700 millions d’euros (Lesueur M., 2016).

En Bretagne,
quatre à six mille tonnes d’algues de rives sont récoltées chaque année sur l’estran par environ 140 récoltants professionnels travaillant à l’année et une centaine de récoltants saisonniers qui bénéficient d’une autorisation individuelle de récolte (chiffresCRPMEM de Bretagne, 2018). La demande en matière première étant de plus en plus forte, il devient donc indispensable pour la filière d’avoir des éléments fiables sur les stocks en place, afin d’assurer leur exploitation durable via une gestion adaptée par les professionnels. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’une cartographie de la distribution et des quantités disponibles des différentes al gues d’intérêt, et de suivre leur évolution spatio-temporelle. Bien que de nombreuses études passées aient ponctuellement et localement fourni des données importantes sur la localisation et parfois sur les biomasses de quelques espèces d’algues en Bretagne, il n’existe pas aujourd’hui de cartographie à l’échelle de cette région permettant d’assurer un suivi global à long terme de la ressource.
Parallèlement, après plusieurs années de discussion, le régime d’autoris ation de récolte d’algues de rive délivrées par la Direction Interrégionale de la Mer Nord Atlantique-Manche Ouest a changé à compter de l’année 2018. En effet, ce système a cédé la place à une gestion par licences, dont 71 ont été délivrées en 2018 par le CRPMEM de Bretagne, qui a souhaité en amont mieux connaître les stocks d’algues de rive exploitées et les possibilités de récolte.

Devant le manque de données sur ce sujet, et à la demande des récoltants professionnels, il a ainsi mis en place un programme d’étude intitulé Biomasse Algues initié en 2016 pour une durée de 3 ans, visant à mieux caractériser la biomasse des principaux champs d’algues de rive exploités en Bretagne, à développer une méthode de suivi annuel et des outils réglementaires en collaboration étroite avec les professionnels pour les sensibiliser et les encourager à prendre en main la gestion et le suivi de la ressource qu’ils exploitent.


Il existe différentes méthodes d’évaluation de la ressource en algues de rive pouvant mener à une cartographie (CRPMEM de Bretagne, 2016). A l’échelle d’une baie, il est possible de procéder à une évaluation manuelle par quadrats, qui reste actuellement la méthode la plus fiable pour estimer avec précision la diversité et la biomasse algale sur des petites étendues. Pour déterminer la biomasse algale, il est cependant nécessaire de connaître l’enveloppe des champs d’algues de rive pour extrapoler les données de terrain acquises lors des relevés à l’aide de quadrats. Elle est relativement simple à appliquer et nécessite peu de matériel mais reste très limitée dans l’espace et coûteuse en termes de temps et de main-d’œuvre. Ainsi , pour couvrir une surface telle que le littoral breton, une méthode optimale impliquerait l'utilisation de technologies plus élaborées comme la photographie aérienne, l'imagerie satellitaire haute résolution ou hyperspectrale. Ces méthodes doivent dans un premier temps être validées par des vérifications au sol lors de la phase de test puis, en mode opérationnel, être suffisamment robustes pour s’en affranchir et éviter ainsi les mobilisations répétées de nombreuses personnes sur le terrain. L’utilisation de la télédétection hyperspectrale par drone couplée à une validation par la méthode classique des quadrats a été testée dans une zone pilote du PNMI, pour évaluer les peuplements et biomasses en algues de rive (expérimentation CARHYP) durant l’été 2016

L'ensemble des documents sont à télécharger sur cette page.

Le film réalisé dans le cadre du programme est disponible sur youtube:

https://www.youtube.com/watch?v=kXncOVeaTdA

 

 

 

Infos

algues_de_rive_j_duchene-crpmem_bretagne.JPG

Le rapport final du programme Biomasse Algues est disponible

Le rapport final ainsi que l'ensemble des livrables sont  disponibles en téléchargement sur le site internet du CPRMEM:Télécharger le rapportLe film réalisé dans le cadre du programme est disponible s...

Synthèse bibliographique sur les techniques d'évaluation des biomasses algales

Documents

[pdf] Biomasse_Rapport Prospection Pays de Quimperlé (1,42 Mo)
Publié le 04/02/2020

[pdf] CARHYP_Kakémono (690,09 ko)
Publié le 04/02/2020

[pdf] CARHYP_Rapport public (251,00 ko)
Publié le 04/02/2020


[pdf] Un drone pour évaluer le stock d'algues Côté Brest (306,02 ko)
Publié le 29/09/2017

[pdf] Le marin - 24 juin 2016 Biomasse algues (130,63 ko)
Publié le 05/07/2016

[pdf] Dossier de presse Biomasse algues (512,12 ko)
Publié le 01/06/2016