>  Activités  >  Observatoires  >  SIPÊCHE VALPENA

SIPÊCHE VALPENA

Héritier du Sipêche, VALPENA pour éVALuation des activités de PEche au regard des Nouvelles Activités, est un outil primordial pour les comités des pêches qui se dotent d'arguments solides afin de défendre les intérêts des professionnels de la pêche.

logo_gis_valpena_hte_resol.png

L’évolution continuelle des usages de l'espace marin mène à une nécessité de perfectionner la cohabitation et l’utilisation de l’espace maritime.

Dans ce contexte, l’implication des pêcheurs professionnels est indispensable pour une planification concertée et durable des zones maritimes. C'est pourquoi en 2014, près de 83 %  des navires bretons ont accepté de s'inscrire dans cette démarche et de participer au programme VALPENA.

Des informations géographiques compilées caractérisant les activités de pêche sont disponibles mais à une échelle trop large (rectangle statistique CIEM) et sous des délais souvent trop importants. Les nouveaux projets qui se développent sur le littoral (ex. : Natura 2000, énergies marines renouvelables, PNM, SAGE, extraction de granulats, etc.) nécessitent une connaissance de l'activité à une échelle plus fine.

Conscients de ces enjeux, les CDPMEM et CRPMEM bretons ont eu la volonté de mettre en place un Système d’Information Pêche (SIP) afin de cartographier les zones de travail par métier et de pouvoir défendre les intérêts des professionnels de la pêche lors de la mise en place des nouveaux projets maritimes. Initié depuis 2011, le programme entre maintenant dans sa quatrième année et se dirige vers un fonctionnement en routine entouré de protocoles robustes et d'une meilleure utilisation de la donnée.

En Bretagne, avec le  soutien financier des administrations et collectivités présentes sur le territoire (Conseils Départementaux, Conseil Régional, Préfecture de Région), il a d’abord été réalisé un travail d’enquête de cartographie fine des métiers de pêches pratiqués dans les eaux bretonnes. Ce travail entrepris dans un contexte d’urgence pour répondre à la problématique du développement des énergies marines a montré ses limites : difficulté d’intégrer des données quantitatives et qualitatives.

Les Comités des pêches se sont donc rapprochés du COREPEM et de l’Université de Nantes pour comprendre la méthodologie VALPENA et étudier sa pertinence en Bretagne. Il semblait par ailleurs indispensable de développer des programmes équivalents d’un Comité à l’autre pour assurer une continuité des informations disponibles.

Après de nombreux échanges tant techniques qu’administratifs, 2012 a été la première année d’application de VALPENA en Bretagne. L’objectif fixé était d’approcher l’exhaustivité en termes de navires enquêtés. Une convention tripartite a été élaborée et signée entre le COREPEM, l’Université de Nantes et les Comités des pêches bretons.

En 2013 et 2014, d’autres Comités Régionaux des Pêches ont montré leur intérêt pour appliquer la méthodologie VALPENA. La création d’un G.I.S. (Groupement d’Intérêt Scientifique) « VALPENA » a alors permis de donner au programme une envergure nouvelle autour d'un partenariat entre scientifiques et pêcheurs professionnels.

Les parties prenantes de ce G.I.S. (Laboratoire Géolittomer, COREPEM, CRPMEM de Bretagne, CRPMEM de Basse-Normandie, CRPMEM de Haute-Normandie, CRPMEM du Nord-Pas-de-Calais/Picardie, CRPMEM PACA) ont alors signé la convention de sa création début janvier 2014. Cette convention fixe l’engagement des Comités des pêches dans le respect de l’application de la méthodologie VALPENA, le partage de ses futures évolutions, etc.

Au sein de ce G.I.S., plusieurs groupes de travail ont été mis en place afin d’assurer l’évolution méthodologique et technique de la phase d’enquête, la réflexion sur l’utilisation des données et leur analyse, etc. Ils sont au nombre de 4 :

* Le GT Environnement : De plus en plus sollicités sur les questions environnementales, les Comités des pêches cherchent à apporter, à travers ce groupe de travail, une réponse cohérente quant à  la mobilisation de la donnée VALPENA face à ces enjeux.

* Le GT Usages et partage de l’espace maritime : L’objectif de ce groupe de travail est de porter une réflexion sur les modalités d’évaluation de l’activité des flottilles dans le cadre de projets d’implantation de nouvelles activités en mer.

* Le GT Indicateurs/développement : L’objectif est double ; il vise à standardiser les usages d’indicateurs entre les Comités pour gagner en solidité statistique et, via le développement de la plateforme VALPENA, à standardiser l’acquisition des données d’enquête tout en en facilitant l’usage.

* Le GT Administration/communication : Ce GT veille à une bonne harmonisation des questions administratives (convention, déclaration CNIL, financement) et pointe les opportunités de communication qui peuvent exister.

Actuellement, le G.I.S. VALPENA réunit au niveau des acteurs professionnels la totalité des Comités des pêches régionaux et départementaux de la frontière belge à la région des Pays-de-la-Loire et commence à être expérimenté en PACA. De plus, une grande partie des Organisations de Producteurs (Pêcheurs de Bretagne, COBRENORD, OP Vendée...) ainsi que le Comité National des Pêches Maritimes sont partenaires de ce GIS.

En savoir plus sur le G.I.S. VALPENA